Gérer une situation d'urgence : Le malaise (vagal)

Posté le 18/04/2017 à 15:29:03

Vous commencez votre journée dans votre établissement hospitalier. En entrant dans le service une personne d'une quarantaine d'année s’effondre devant vous.

Vous courrez vers elle et vous êtes tout seul. Vous appelez à l'aide, quelqu'un arrive. La personne est inconscience, elle ne répond pas à vos appels (serrez-moi la main, etc.) : vous vérifiez qu'elle respire, qu'il n'y a rien qui obstrue ses VAS (Voies Aériennes Supérieures) et vous mettez sa tête en arrière(dégagement des voies aériennes). Vous vérifiez que la personne respire et qu'il y a des mouvements respiratoires en mettant votre oreille au plus près de sa bouche et tout en regardant son thorax pour vérifier s'il y a bien une amplitude respiratoire, vous comptez ,1000 et 1001 et... 1010). vous défaites le col cravate / ceinture pour aider la victime à respirer. On vérifie le teint (pâle). Durant toute votre intervention vous parlez à la victime et vous lui expliquez tout ce que vous faites.

Vous mettez la personne en PA (Position d'Attente, anciennement PLE : Position Latérale de Sécurité) , en vous plaçant à côté d'elle. Normalement elle doit reprendre conscience petit à petit. Et là on relève les jambes pour que le sang puisse remonter vers les organes nobles (cœur, poumons, cerveaux, etc.) et les irriguer. On reste avec la personne un petit moment jusqu'à complète récupération et qu'elle se soit mis debout sans problème. Je n'hésite pas à appeler les urgences si d'autres soignants ne sont pas venus d'ici là.

Une fois la personne réveillée elle vous dit que tout va bien et qu'elle souhaite à présent rentrer chez elle en transport en commun. Vous la faites cependant asseoir et vous prenez sa tension. Elle a une tension de 128 / 86 mmHg.

Liste des compétences en lien avec cette situation

Compétence 1 : En prenant soin de cette personne en mal-être, vous décelez les signes d’urgence ou de détresse, de décompensation d’une pathologie ou d’un dysfonctionnement.
La tension de la victime vous parait "normale" et n'indique aucun dysfonctionnement de ce côté là.
 
Compétence 4 : Lors que vous parlez au patient durant toute votre intervention, vous lui expliquez ce que vous faites. Cela permet de valider une partie de la compétence 4.
 
Compétence 6 : Une attention est portée à la personne durant tout le soin.
 
Compétence 9 : Lors de votre intervention vous avez appelé à l'aide et d'autres professionnels sont venus vous aider. Vous avez ainsi coordonné des interventions soignantes.